Posted on

first_imgPotomanie : définition, symptômes, traitement, de quoi s’agit-il ?La potomanie est un trouble psychologique caractérisé par le besoin permanent et irrépressible de boire de l’eau. Définition : qu’est ce que la potomanie ?La potomanie est un trouble psychologique caractérisé par le besoin permanent et irrépressible de boire de l’eau. Les personnes atteintes peuvent ainsi boire jusqu’à dix litres d’eau par jour, alors que la moyenne est habituellement de 1,5 litre. S’il est recommandé de boire régulièrement de l’eau, une telle hydratation peut avoir des conséquences néfastes sur l’organisme comme un œdème dans le cerveau, par exemple.Symptômes de la potomanieEn plus d’une forte consommation d’eau, la potomanie s’accompagne d’une polyurie. C’est-à-dire une production fréquente et en grande quantité d’urine (plus de trois litres par jour). Le comportement des personnes atteintes de potomanie reste très discret et passe le plus souvent inaperçu.Causes de la potomanieLa potomanie peut connaître de nombreuses causes différentes :- diabète- psychose ou nécrose infantile- perturbation des centres cérébraux de la soif- schizophrénie et démence- olygophrénie- retard mental – troubles neurologiques- troubles psychanalytiques  Risques et conséquences de la potomanieÀ lire aussiAmygdalite : chronique, caséeuse, cryptique, de quoi s’agit-il ?Les conséquences de la potomanie peuvent s’avérer très graves. Au delà de dix litres par jour, l’organisme ne parvient pas à absorber toute l’eau ingurgitée. Cela implique une trop forte hydratation des cellules et une baisse du taux de sel dans le sang. Ce phénomène se traduit par l’apparition d’un œdème au sein du cerveau. Dans les pires cas, la potomanie peut donc s’avérer mortelle. Traitement de la potomanieLe meilleur traitement de la potomanie passe par une psychothérapie et une psychanalyse. Untraitement par approche progressive peut être mis en place. Il s’agit de faire diminuer progressivement la consommation d’eau de la personne atteinte en donnant des objectifs à respecter. Le 5 décembre 2016 à 12:04 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *